Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Qui sommes nous ?

"La curiosité est le premier pas vers le respect. Le respect est le premier pas vers la tolérance. La curiosité est le moteur de la culture. 
Cap Sciences et les acteurs de science, aujourd’hui plus encore, ont la responsabilité culturelle d’entraîner les publics vers la curiosité." Cap Sciences.

 

Aux yeux du plus grand nombre, Cap Sciences est un bâtiment imposant situé sur les quais de Bordeaux où l’on présente des expositions sur des sujets scientifiques et techniques. Les plus jeunes (leurs parents et leurs enseignants) savent que c’est aussi un lieu où l’on peut apprendre à mener une enquête scientifique, à fabriquer une fusée ou à réaliser des objets avec une imprimante 3D.

Mais beaucoup ignorent que Cap Sciences se démultiplie en trois autres lieux dans l’agglomération bordelaise, qu’il pilote le réseau aquitain des acteurs de la culture scientifique, qu’il est à l’initiative de communautés virtuelles sans frontières et qu'il conseille d'autres structures culturelles. Quant à ceux qui savent que Cap Sciences est une galaxie dont la vitesse d’expansion est proportionnelle au nombre des personnes qui l’animent, ils sont rares. Pour le moment !...

 

Nos missions

Cap Sciences s’est doté d’un projet scientifique et culturel en 2015. Ce document est le produit de deux années de travail et de vingt ans d’expérience. Il est le garant de l’état d’esprit avec lequel nous souhaitons concevoir, réaliser et partager toutes nos actions. En voici les principaux engagements. 

 

Partager le goût de la découverte

Découvrir est la première motivation du chercheur. C’est aussi ce qui nous anime, indépendamment des thématiques que nous traitons et des manières dont nous les abordons. Mais il nous semble encore plus important de partager le goût de la découverte car les connaissances n’ont de la valeur que si elles sont échangées, discutées, complétées, renouvelées et si elles nous aident à mieux nous connaître. Toutes les activités de Cap Sciences sont ainsi prises à l’intérieur de relations sociales qui prennent elles-mêmes des formes très différentes.

Nous concevons par exemple toujours nos expositions pour qu’elles soient itinérantes, c’est-à-dire pour qu’elles aillent se confronter à d’autres lieux et à d’autres personnes. Nous organisons également de nombreux événements publics, comme la Nuit des chercheurs ou la Fête de la science, qui sont autant d’occasions de rencontres que nous pensons bénéfiques pour tous.

Établir des relations personnelles et durables

Le H20 est une étape possible sur le chemin de la découverte. Les activités qui y sont proposées sont des occasions de se rencontrer, de s’interroger et d’apprendre ensemble. Il en existe plein d’autres ! Pour nous, l’essentiel est d’accompagner chaque personne dans son propre parcours culturel, qu’il passe par Cap Sciences ou qu’il emprunte d’autres voies. C'est dans ce but que nous avons imaginé plusieurs outils open source qui sont à la fois des boussoles, des cartes et des moyens de communication faciles à utiliser pour s’orienter, se situer et ne pas perdre le fil au cours de ses pérégrinations culturelles.

CYOU s’apparente à un espace personnel en ligne qui permet de garder la mémoire de son parcours à Cap Sciences et de poursuivre la relation avec le centre de sciences au moyen de nombreuses activités, de jeux et de recommandations personnalisées en fonction du profil du visiteur.

CYOU1 est une communauté ouverte à toute personne qui souhaite initier ou prendre part en amateur passionné à des projets scientifiques et techniques.

 

Animer le monde de la culture scientifique, technique et industrielle

L’expérience que nous avons engrangée ces vingt dernières années doit profiter à l’ensemble du monde de la culture scientifique, technique et industrielle, lequel est composé de professionnels et d’amateurs. Les uns comme les autres avons intérêt à améliorer nos pratiques si nous souhaitons partager notre goût de la découverte avec exigence et le plus largement possible.C’est dans ce but que le Conseil régional a confié à Cap Sciences le soin de structurer le réseau aquitain de la culture scientifique depuis 2014.C’est dans ce but que nous veillons, en toute occasion, à accroître les savoirs et les compétences de nos visiteurs, de nos collaborateurs ou de nos partenaires, pour qu’ils deviennent à leur tour des ambassadeurs éclairés et motivés de la culture scientifique, technique et industrielle !

Générer des formes culturelles innovantes

Le monde de la culture scientifique, technique et industrielle n’est plus l’apanage des professionnels depuis que le web a fait émerger une nouvelle catégorie d’acteurs : les pro-am (professionnels-amateurs). Ceux-ci remettent en question l’idée d’un monde séparé en deux, avec d’un côté les ignorants et de l’autre, les experts. Ce changement bouleverse nos métiers et les représentations que nous nous faisons de nos rôles de professionnels de la culture au sein de la société. À Cap Sciences, nous pensons depuis longtemps que nous ne pouvons pas nous contenter de produire des offres de loisirs culturels à destination de publics. Nous avons également la responsabilité de soutenir et d’accompagner des projets culturels scientifiques et techniques que nous n’avons pas initiés. Nous avons tous intérêt à aider les autres à faire plutôt qu’à faire pour les autres.

L’ouverture du 127° en 2015 est une illustration exemplaire de ce changement de perspective. Ce laboratoire d’innovation ouverte propice à l’expérimentation, à la co-création et au partage dans une philosophie « Do-it-with-others » permet à n’importe qui de concevoir et de réaliser n’importe quel objet (ou "presque").

Donner de la valeur à la culture

En France, la culture est très souvent réduite à son versant artistique, comme si les sciences et les techniques n’en faisaient pas partie ! Elles sont pourtant un des moyens utilisés par les hommes et les femmes pour se situer dans le monde et pour donner du sens à leur vie. En plus de travailler à la reconnaissance de la culture scientifique et technique dans les référentiels institutionnels de la culture, Cap Sciences s’efforce de promouvoir la notion de valeur ajoutée culturelle. Celle-ci ne se résume pas à la valorisation financière des activités culturelles, quoi qu’elles aient un poids économique indéniable. La valeur ajoutée culturelle correspond plutôt à la valeur inestimable d’une action soucieuse du sens qu’elle a et des effets qu’elle induit au sein d’un groupe de personnes.

Concrètement, cela se traduit de multiples façons : par l’élaboration d’un projet scientifique et culturel et de guides méthodologiques destinés aux membres de l’équipe de Cap Sciences, par la mise en place d’un observatoire des publics et leur mise à contribution dans la conception et l’amélioration d’expositions, par la production de réflexions sur les enjeux culturels liés aux activités de Cap Sciences (livre des 20 ans)…

 

 

Nos activités

Toutes nos activités ne sont pas publiques mais toutes veillent à contribuer au bien public par l’intermédiaire de la culture scientifique et technique. Elles se déroulent en grande partie dans la métropole bordelaise où Cap Sciences dispose de quatre lieux (le H20 à Bordeaux, Cap Archéo à Pessac et les Côté Sciences de Floirac et Mérignac). Mais elles nous conduisent aussi souvent très loin…

 

Conception, production, présentation d’expositions et d’ateliers

C’est notre activité la plus visible et la plus connue mais elle mérite quelques éclaircissements. Contrairement à de nombreux musées, nous ne possédons pas de collection, ni d’exposition permanente, ni de spécialité. Autant dire, que nous sommes dans l’obligation de nous renouveler !

Selon les cas, nous concevons nos propres expositions, nous les coproduisons avec d’autres structures ou nous accueillons des productions déjà existantes. Ce principe de rotation se retrouve au niveau de la programmation qui s’organise de la manière suivante : une grande exposition par an, des expositions thématiques et des ateliers jeunesse dont les sujets changent tous les 6 mois environ. 

Médiation culturelle

La médiation est le moteur de toutes nos activités et ce qui leur donne du sens. L’essentiel à nos yeux est d’entrer en relation avec les personnes qui visitent nos expositions ou qui participent aux ateliers ou aux rencontres que nous proposons. Pour cette raison, nous ne parlons pas de visite guidée mais de visite animée, parce que nos médiateurs s’intéressent d’abord aux personnes avec qui ils échangent plutôt qu’aux connaissances qu’ils peuvent leur transmettre. Nos équipes de médiateurs, en majorité composées d’étudiants, changent à chaque exposition. Ils bénéficient d’une formation d’une quinzaine de jours qui vise à développer leurs compétences pédagogiques avant tout. Entre ouverture d’esprit et science infuse, nous choisissons toujours la première.

Conseil et expertise en ingénierie culturelle

Deux des trois fondateurs de Cap Sciences officiaient auparavant dans une agence spécialisée en ingénierie culturelle… Sans compter leurs collègues qu’ils mettent régulièrement à contribution, ils sont désormais quatre au sein de l’équipe à apporter leur expertise à des collectivités ou à des structures soucieuses d’améliorer leurs projets, leurs offres ou leurs services culturels. Sollicitée dans le cadre d’appels d’offres, leur expertise peut prendre des formes très différentes : étude ponctuelle comme pour le quartier des sciences à Toulouse ; partenariat à moyen terme avec l’écomusée de Marquèze ou l’office du tourisme du Val de Garonne ; assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de grands opérateurs tels que la Cité du vin à Bordeaux ou Lascaux 4.

Itinérance d'expositions

Il existe de nombreux avantages à faire circuler les expositions que nous produisons. Éviter la tristesse de ne plus jamais les revoir. Partager ce plaisir avec le plus de personnes possible. Les accompagner et découvrir du pays…

Plus sérieusement, les expositions itinérantes ont la particularité d’être constituées de modules qui peuvent fonctionner de manière autonome. Elles peuvent donc s’adapter aux besoins et aux capacités d’accueil d’une multitude de structures. C’est ainsi que des écoles ou des centres culturels de petites communes ont pu les accueillir. Si la région Aquitaine est la première à bénéficier de cette logique d’itinérance, nos expositions circulent également à l’échelle nationale et, de plus en plus, internationale.

Organisation d'événements

Le H20 grouille d’activités autres que des expositions et des ateliers. Pas une semaine sans un événement public ou privé dont le point commun est le goût de la découverte, des sciences et des techniques. Lorsque nous en sommes les co-organisateurs, ces événements s’intègrent à notre programmation et comportent cette dimension de fait. Lorsque nous ouvrons le lieu à d’autres, pour des colloques scientifiques par exemple, nous invitons systématiquement nos hôtes à découvrir notre lieu, ce qui s’y passe, ce qu’on y invente. Conséquence souhaitable et qui arrive souvent : nos hôtes deviennent par la suite des partenaires ! 

Exploitation de lieux culturels

Si l’apparence extérieure du Hangar 20 a peu changé depuis son ouverture en février 2002, ses espaces intérieurs, eux, ont connu de sérieuses transformations. Cette possibilité avait été envisagée (et espérée) dès le début en partant de l’idée qu’un lieu doit être un outil au service d’un projet, c’est-à-dire évolutif et flexible. Les ateliers de stockage et de construction ont ainsi été progressivement délocalisés pour laisser de la place aux visiteurs toujours plus nombreux. L’endroit est aujourd’hui un véritable lieu public où l’on vient à la fois suivre la programmation de Cap Sciences et participer à divers événements. Quant aux trois autres lieux de Cap Sciences – Cap’Archéo à Pessac et les deux Côté Sciences de Floirac et Mérignac -, ils sont eux aussi des lieux publics et des points d’appui pour agir sur l’ensemble des territoires où ils s’inscrivent.  

Cap Sciences Hangar 20  Cap Archéo Côté Sciences Côté Sciences Air & Espace

Pilotage et animation de réseaux professionnels

Le partage d’expériences entre professionnels est fondamental pour réfléchir, s’améliorer et innover. D’où notre implication dans de nombreux réseaux. À l’échelle régionale, ils sont l’occasion de structurer le monde de la culture scientifique et technique, c’est-à-dire de se connaître entre acteurs partageant les mêmes préoccupations, de se former et d’optimiser nos actions. En tant que pôle territorial de référence, Cap Sciences pilote le réseau aquitain de la culture scientifique lancé en janvier 2015. À l’échelle nationale, les réseaux participent à la meilleure reconnaissance de notre champ d’activité dans le monde de la culture (c’est l’ambition de l’AMCSTI dont notre directeur a longtemps été président). Ils peuvent se donner des missions plus pointues qui s’apparentent à des programmes de recherche. Nous sommes ainsi pilote du consortium Inmediats réunissant 6 centres de sciences et dont l’objectif est d’améliorer l’accès des 15-25 ans à la culture scientifique via la création d’outils de médiation numérique innovants.
Enfin, Cap Sciences est depuis peu membre du réseau européen Ecsite et responsable du programme international Creative Museum consacré aux nouvelles pratiques créatives dans les lieux de culture.

Conception d’outils de médiation numérique

Rares sont les lieux culturels à disposer d’une cellule Recherche & Développement où l’on s’efforce d’inventer les outils du futur et de réinventer ses propres modes de fonctionnement. À Cap Sciences, la R&D s’exerce principalement dans le domaine du numérique appliqué à la médiation. Notre objectif consiste à trouver des moyens d’améliorer l’accès et la relation des personnes à la culture scientifique et technique. Cette activité nous a amené à explorer le domaine du serious game (avec Clim’way par exemple), à développer l’application open source Navinum et à la décliner sous la forme CYOU, un espace personnel en ligne où les utilisateurs de Cap Sciences peuvent conserver, améliorer et partager des connaissances. La R&D version Cap Sciences est une activité non-lucrative dont les retombées peuvent profiter à tous.

Analyse des publics et des pratiques 

La relation humaine étant au centre de nos préoccupations, nous veillons à rester en prise avec les nouveaux usages et avec les nouveaux besoins culturels. Depuis 2013, l’Observatoire des publics de Cap Sciences mène diverses études pour évaluer la réception de nos activités et de nos stratégies par les publics. Ces études peuvent prendre la forme d’enquêtes de satisfaction pour faire évoluer les contenus d’une exposition ou pour affiner une campagne de communication. De plus en plus, nous veillons également à solliciter les publics dès la phase de conception de nos actions, par exemple en les associant au choix des sujets traités pour une future exposition. Cette démarche se répercute évidemment sur nos pratiques professionnelles qui demandent à être sans cesse analysées et améliorées via des sessions de formation ou grâce à des outils méthodologiques que nous avons élaborés en interne.

Magazine

C-YourMag.net, le magazine culturel de Cap Sciences
Comment les paquebots flottent-ils sur la Garonne ? Que se passe-t-il dans les laboratoires bordelais ? Quels événements scientifiques se déroulent près de chez vous ? Suivez l’actualité scientifique avec nos reportages, interviews, live-journalisme, émissions de radio, dossiers, agenda…
Découvrez aussi les sciences sous une nouvelle forme avec le Râleur des sciences, #etale ta science ou l’infogame.
 
Des lecteurs connectés !
Vous vous sentez l’âme d’un journaliste ? A partir des contenus de c-yourmag.net, véritable pure-player qui s'inscrit dans une démarche d'écriture collaborative avec ses lecteurs, vous avez la possibilité de créer votre propre journal en ligne grâce à votre compte C.YOU !
 
Le pari principal : proposer des articles et explorer avec vous des formats, des collections et des styles innovants.
Bref, réinventer le journalisme avec ses lecteurs.
Jouez, participez et devenez acteur de c-yourmag !
 

 

 

Gouvernance

La manière dont un projet comme Cap Sciences est piloté ne relève pas de la simple cuisine interne ! Elle détermine la qualité et l’indépendance d’actions destinées au grand public et qui, pour une large part, se réclament de l’intérêt général.

 

Gouvernance Institutionnelle

Cap Sciences est une association loi de 1901 dont la vie s’organise sous la forme d’instances fermées. Ce sont principalement trois collèges dont les membres débattent, orientent et votent le projet associatif. 


Le collège des partenaires institutionnels est composé de représentants de l’État et de l’ensemble des collectivités (depuis la commune jusqu’au conseil régional) qui soutiennent l’action de Cap Sciences en Aquitaine. Ce collège a voix consultative.


Le collège des partenaires scientifiques réunit des représentants des universités d’Aquitaine et des organismes publics de recherche scientifique régionaux. Ce collège a voix délibérative et désigne les membres du troisième collège.


Le collège des partenaires individuels, en partie issus du monde industriel, l’un des trois grands domaines d’action de Cap Sciences avec la science et la technique. Ce collège a voix délibérative.


Le président du conseil d’administration de Cap Sciences est issu, en alternance, de l’un de ces deux collèges. 

Ces trois collèges sont complétés par un comité scientifique et de programmation. Constitué par des représentants du collège des partenaires scientifiques et par différents acteurs du monde aquitain de la culture scientifique, technique et industrielle, il a une mission de réflexion et de prospective quant aux grandes orientations du projet de Cap Sciences.

Le Conseil d'administration & le Bureau

Le Bureau

Président : Daniel CHARBONNEL - Directeur Général de la SAFT / Vice-Président : Jean-Paul CALES - Président Directeur Général de Cap Ingelec et Eric SARRAZIN - Directeur Régional GDF Suez / Secrétaire Général : Gaëlle Bujan - Délégué Régional CNRS Aquitaine-Limousin / Trésorier : Eric DUTIL - Directeur Général des Services de l’Université de Bordeaux.


Le conseil d’administration

Les institutions : Rectorat : O. Dugrip /d.r.r.t : D. Rebiere /d.r.a.c : A. Littardi /d.r.d.j.s : P. Bahegne / d.r.t : M.Mallet / c.r.a : A. Rousset / c.g. 33 : P. Madrelle / c.g. 24 : B.Cazeau / c.g. 40 : H.Emmanuelli / c.g. 47 : P.Camani / c.g.64 : G. Labazee / Bordeaux Métropole : A. Juppe / mairie de bordeaux : A.Juppe
Les scientifiques : Universite de Bordeaux : M. Tunon de Lara / Universite Montaigne : JP. Jourdan / u.p.p.a : M. Amara / i.n.r.a : H.de Rochambeau / c.n.r.s : C.Giraud / c.e.a : JP.Giannini / i.n.s.e.r.m : P. Leconte / irstea : F. Saudubray / Inrap : D.Zurowski / i.n.r.i.a : M. Thonnat
Les Amis de Cap Sciences : G. Batifoix
Personnalités : F. Salin, F.Cansell, J. Alcorta
Les individuels : Engie : E. Sarrazin / B. Clin / grand port de bordeaux : C. Masson / bgi : R.Ghilardi / saft : D.Charbonnel / cap ingélec : JP Cales / Universite de Bx : E.Dutil / Universite Montaigne : V. Beghain / Lacq Odyssee : A. Saouter

Gouvernance des projets

Chaque projet (exposition, atelier, édition numérique, etc.) est piloté par un chef de projet. Il est choisi parmi les membres de l’équipe de Cap Sciences pour ses compétences et en fonction des orientations à donner au projet. Il change d’un projet à l’autre. Cette originalité propre à Cap Sciences (dans la plupart des autres centres de culture scientifique, ce poste est attribué aux mêmes personnes dont c’est le métier exclusif) se double d’une autre particularité. Nous n’avons jamais fait appel à des commissaires d’exposition indépendants (sauf une fois !).
Un comité scientifique composé d’experts est mis en place pour chaque projet. Il a pour mission de garantir la qualité et la rigueur des contenus réalisés et diffusés.

 


Les partenaires

Les aides perçues

Conseil Régional d’Aquitaine / Ministère de la Recherche / Union Européenne / Ville de Bordeaux / Conseil Général Gironde / Conseil Général des Landes / Conseil Général du Lot et Garonne / Conseil Général de Dordogne / Communauté Urbaine de Bordeaux / Ville de Floirac / Ville de Bassens / Ville de Cenon / Ville de Lormont / Ville de Mérignac / Ville de Pessac / Rectorat Académie Bordeaux / DSDEN / Drac Aquitaine / Inrap / DDRDFE / ANRU / Fondation Lisea (partenaire privé)

Le Cercle des entreprises

Le Cercle de Cap Sciences fédère des entreprises qui participent à l'accompagnement et au développement de Cap Sciences pour répondre au mieux à sa mission d’intérêt général. 

Suez / Solvay / Engie / EDF / Air Lquide / Safran Herakles / SAFT / Crédit Mutuel du Sud Ouest / Cap Ingelec / Sodexo / UIMM / Daniel Mestraud Conseil RH.

En savoir plus sur le Cercle

Inmediats

Le projet Inmédiats a été retenu parmi les lauréats de l'appel à projets "Développement de la culture scientifique et Égalité des chances" du Programme des Investissements d'Avenir auprès de l’ANRU

Ce projet regroupe un consortium de 6 centres de sciences en France. Axé sur le développement du numérique, ce projet vise à réduire les inégalités sociales, culturelles et territoriales dans la diffusion de la culture scientifique en proposant des modes d'accès innovants pour les publics empêchés ou éloignés. Il propose pour cela de développer et d'expérimenter des outils de médiation culturelle fondé sur des technologies numériques innovantes et impliquant plus particulièrement les 15-25 ans. 

En savoir plus sur Inmediats

Les Amis de Cap Sciences

les Amis de CAP SCIENCES souhaitent s'impliquer dans la valorisation des sciences, de l'industrie, de la recherche et des techniques en Aquitaine. 

Ils poursuivent les objectifs suivants : 
- Promouvoir les activités et la notoriété de CAP SCIENCES auprès du grand public, et plus particulièrement des jeunes
- Favoriser les liens entre les institutions de culture scientifique, technique et industrielle, les entreprises, et les milieux de l'enseignement
- Faire de CAP SCIENCES un vecteur essentiel de l'information scientifique en Aquitaine
- Œuvrer, auprès des médias et des journalistes, pour une meilleure appréhension et compréhension de la culture scientifique, technique et industrielle
- Initier des rencontres privilégiées avec des chercheurs, des industriels, des experts, notamment dans le cadre des " cafés des sciences "
- Proposer des thèmes d'opérations d'intérêt scientifique, technique et industriel, dans le bâtiment de CAP SCIENCES, hangar 20.

Partenariat promotionnel 

En ce moment :

  • Le quai des marques
    Comment résister à une promenade le long des quais en bord de Garonne, tout y est ! Boutiques outlets* (Guy Degrenne Factory, Jalla, Lindt, Delsey, Le Temps des Cerises, Hugo Boss Factory Store, DPAM ….), restaurants, terrasses de café mais aussi le majestueux pont Chaban-Delmas. Toutes les informations pratiques sur www.quaidesmarques.com/bordeaux 
    * Outlet = magasin d’usine, de déstockage

 

  • WonderBox / Flunch
    En octobre 2016, célébrez le mois de la famille avec Flunch !
    Pour un menu enfant acheté le soir dans les restaurants Flunch, une carte d’activité lui sera offerte, qui sera à choisir sur le site lemoisdelafamille.com
    Cap Sciences est partenaire  de cette opération, rendez-vous bientôt à Cap Sciences !
     


 

CAP SCIENCES

Centre de Culture Scientifique, Technique & Industrielle
Bordeaux - Aquitaine

 

CHIFFRES CLES

Date de création : 1995
1,8 million de visiteurs depuis la création

 

Téléchargez

Le Rapport

d'activité 2015