12 septembre 2020
27 mars 2021

GLADIATEUR

L'expo dont vous êtes le héros ou l'héroïne ! 

Infos Pratiques

  • Cap Sciences Hangar 20
  • A partir de 6 ans
  • 1h
  • Tarif plein : 5,50€
    Tarif réduit : 3,50€

  • Du 12 septembre 2020 au 28 mars 2021

Qui n’a jamais été fasciné par les gladiateurs et l’imaginaire qui les entoure ? Mais qui sont vraiment ces combattants hors du commun ? 

En immersion dans des décors inspirés des sources archéologiques, plongez dans l’Antiquité romaine, jouez le rôle d’un gladiateur ou d'une gladiatrice et évoluez entre le ludus (école de gladiature) et l’amphithéâtre pour expérimenter cet univers au-delà de tous les clichés. Prêtez serment, entraînez-vous et vivez des étapes importantes dans la vie d’un gladiateur. Découvrez les moments de la vie d'un gladiateur (les étapes importantes) et les enjeux d'un statut pourtant "infâme" dans la société romaine. Le moment est venu de rétablir la vérité sur les gladiateurs...

Dans cette exposition, vous êtes le héros ou l'héroïne ! Muni d’un bracelet, l’expérience connectée de l’exposition vous permet de faire vos propres choix et de suivre votre propre trajectoire. L’histoire que vous vivrez au sein du ludus sera la vôtre… Partagez-la sur les réseaux sociaux de Cap Sciences avec le hashtag #ExpoGladiateur.

L’exposition est présentée à Cap Sciences à Bordeaux du 12 septembre 2020 jusqu’au 28 mars 2021.
Elle est adaptée à un public familial à partir de 6 ans, mais les passionnés ou experts de la gladiature y trouveront également leur compte. Remontez le temps et découvrez autrement ce monde, rempli de représentations souvent erronées ! 

L’exposition est le fruit d’une coproduction originale entre Acta et Cap sciences.

Acta, société de spectacles et d’animations historiques, est pionnière dans la pratique de l’archéologie expérimentale sur les combats de gladiateurs. Reconnue comme spécialiste de cette discipline, elle a fortement contribué à une immersion des visiteurs dans la gladiature la plus fidèle à l’état des connaissances actuelles.

Cap Sciences est un CCSTI qui œuvre depuis plus de 25 ans à la diffusion des connaissances en s’étant spécialisé, pour y parvenir, dans la mise en scène et la mise en jeu. Pour rendre l’expérience de visite la plus immersive possible, Cap sciences propose ici un parcours connecté qui permet à chaque visiteur équipé d’un bracelet, de vivre une expérience unique, une exposition dont il est le héros.

Acta et Cap Sciences se sont associés à Archéovision, UMS du CNRS/Université de Bordeaux Montaigne, spécialistes dans le domaine des technologies 3D appliquées au patrimoine et à l’archéologie. Ces derniers ont imaginé les décors du ludus fidèles aux traces archéologiques de l’Empire romain durant l’Antiquité.

L'exposition intègrera l'itinérance à partir du 28 mars 2021.

 

Afin de garantir la sécurité de tous, Cap Sciences met en place des modes de visites adaptés aux consignes sanitaires en vigueur : 
- réservation fortement recommandée en ligne et à l’avance
- Jauges limitées sur les expositions et les ateliers
- application des mesures barrières d’usage : lavage des mains au gel hydroalcoolique et port du masque obligatoires (à partir de 11 ans), distanciation physique

  • Fiche Tab 1
Parcours de l'exposition
Parcours de l'exposition

L’exposition est une immersion dans le monde de la gladiature sous l’Empire romain. Le visiteur récupère un bracelet représentant un personnage de sexe masculin ou un personage de sexe féminin et se glisse dans la peau d'un gladiateur ou d'une gladiatrice pour démarrer son aventure historique...

L’engagement : La gladiature trouve son origine en Grèce, autour du XIe siècle avant notre ère, dans des duels en armes accompagnant les funérailles des grands guerriers. Il faudra attendre 105 avant notre ère pour que les combats de gladiateurs soient introduits officiellement comme jeux publics et deviennent ce grand spectacle que l’on appelle munus

Les gladiateurs sont des volontaires, hommes ou femmes, libres ou esclaves, qui s’engagent un peu partout dans l’Empire pour exercer ce « métier » très populaire qui peut rapporter beaucoup d’argent. Pour y parvenir, ils signent un contrat auprès de l'anista (propriétaire de l'école de gladiateurs) qui les prendra en charge pendant toute la durée de leur engagement.

L'entraînement : Les gladiateurs vivent avec les autres membres de la troupe au sein même du ludus. Ils se soumettent à de longues journées d’entraînement pour travailler la technique, la vitesse, la précision des gestes et des enchaînements, sans négliger la résistance à l’effort et l'endurance.

Le vestiaire : Les gladiateurs s’affrontent principalement dans les cinq types de duels suivants :

  • Provocator contre Provocator
  • Thraex contre Murmillo   
  • Thraex contre Hoplomachus
  • Murmillo contre Hoplomachus
  • Retiarius contre Secutor

Dans la première paire, les combattants portent le même équipement, la réussite dépend donc des capacités techniques et sportives de chacun. Pour les autres duels, les panoplies sont très différentes mais complémentaires, les faiblesses des uns s’opposant aux atouts des autres.

Cette partie met également en évidence l’existence des gladiatrices, avec les particularités des combats les opposant.

Le combat : Les spectacles des gladiateurs sont à la fois un divertissement pour le peuple et un instrument de propagande impériale. Les notables rivalisent pour offrir les meilleurs jeux à la cité, avec des spectacles différents pouvant durer parfois plusieurs jours.

Véhiculé par l’art, le cinéma et même la publicité, le geste légendaire du pouce fatal, levé ou renversé, est-il si vrai ? 

La célébrité : Dans l’imaginaire populaire antique, les gladiateurs sont avant tout des hommes courageux qui ne craignent pas la mort. Pourtant, malgré l’infamie qui touche leur profession, ils bénéficient de la faveur du peuple, et parfois de l’attention et des largesses de l’empereur, de par leur courage et leur sens de l’honneur. Leur popularité est très proche de celle que connaissent aujourd’hui les stars du cinéma ou certains sportifs.

La fin de carrière : La carrière d’un gladiateur peut s’arrêter de trois manières différentes :

  • Le gladiateur meurt au combat
  • Le gladiateur est libéré par anticipation, c’est la libération symbolisée par la rudis (épée de bois)
  • Le gladiateur arrive à la fin de son engagement, de son contrat.

Libéré, le gladiateur peut retourner à la vie civile, se réengager ou même devenir doctor.