Grande exposition
Ouvert
aujourd'hui
de 14h à 18h
Billetterie

Mission Archéo

Les enquêteurs du temps

Public scolaire et familial à partir de 8 ans

equerre

6 modules - 3 ateliers

200 m²

Enquêter sur le passé, remonter le temps, découvrir des cultures anciennes : c’est ce que propose l’archéologie avec ses multiples axes de recherches. Mais comment se construit notre histoire ? Où trouve-t-on les traces de ce passé ? Comment faire parler les témoins de sociétés anciennes ? Quels sont les chercheurs qui mènent ces enquêtes ?

L’exposition propose de découvrir ce monde de la recherche à travers des expérimentations et des rencontres avec des techniques, des professionnels, ou des métiers. Poteries, pollens, sédiments… tout devient indice pour faire parler le sol, l’environnement, et reconstituer les modes de vie du passé.

 

Les objectifs :

  • Découvrir l’archéologie de manière ludique.
  • Expérimenter une démarche scientifique.
  • Découvrir les métiers et les questionnements de l’archéologie.
  • Prendre conscience de l’approche citoyenne concernant le patrimoine.
Affiche de Mission Archéo

Un évènement soutenu par...

Une exposition conçue et réalisée par le programme Cap’Archéo de Cap Sciences, en partenariat avec l’Inrap, la DRAC Aquitaine, la Région Aquitaine, le Département de la Gironde et l’Education nationale.  

Cap'Archéo Inrap DRAC Aquitaine Région Aquitaine Département de la Gironde Education nationale

Les espaces d'exposition

1
« Repérer / Découvrir »
L’enquête archéologique commence par la découverte des sites. Le visiteur est invité à rencontrer et à tester les méthodes utilisées par les archéologues pour repérer les sites archéologiques.
2
« Inventorier »
Les sites archéologiques repérés ne sont pas tous fouillés, mais inventoriés pour de futures recherches. C’est à partir de ces zones archéologiquement sensibles que pourront être décidées des mesures de protection ou de fouille des lieux menacés de destruction.
3
« Enquêter »
L’enquête archéologique est proche d’une enquête policière : il faut d’abord analyser les sources avant d’aller faire des observations sur le terrain. Sur la zone de chantier, les visiteurs pourront s’essayer, en suivant une méthode bien précise, au repérage des vestiges et à l’interprétation. Attention tout peut être indice et les spécialistes devront être consultés !
4
« Analyser »
L’analyse d’un site ne se limite pas à la fouille. C’est un travail d’équipe où chaque spécialiste est interrogé en fonction des matériaux retrouvés. Chacun apporte des hypothèses complémentaires à l’interprétation des sites. Comment repérer les modes de cuisson ou les décors d’une poterie ? Comment identifier des graines ou des espèces d’arbres ?
5
« Interpréter »
La mise en synergie des différentes disciplines et leur confrontation, permettent aux archéologues de proposer une histoire au site étudié. Dans un jeu multimédia, le visiteur peut donc mettre en perspective les avis des spécialistes sur les informations récoltées dans la zone chantier.
6
« Informer »
Comment les archéologues restituent les informations ? Comment la communauté scientifique partage les résultats de ses recherches avec le grand public ? Au sein d’une médiathèque, le visiteur voit quels sont les moyens d’accéder à ces connaissances : livres et publications scientifiques, mais aussi expositions, et reconstitutions 3D.

Des ateliers peuvent être proposés pendant le parcours de l'exposition :

1
« Enquêter : la fouille archéologique et l'enregistrement »
Le visiteur se trouve sur un chantier qu’il va fouiller, observer, décrire, photographier, dessiner, topographier et interpréter reconstituant la chaine opératoire du terrain étudié.
2
« Interpréter : l'analyse stratigraphique et l'interprétatio d'un site archéologique »
Autour de 3 blocs stratigraphiques, les visiteurs repèrent et interrogent des vestiges archéologiques. Avec les indices récoltés et notés sur un carnet d’étude, ils consultent une équipe de spécialistes pour vérifier l’interprétation du site archéologique.
3
« Analyser : l'étude en laboratoire »
Après la fouille, il s’agit d’analyser en laboratoire les vestiges recueillis. Cet atelier reconstitue les étapes de l’étude de céramique. Le visiteur analyse, classe, reconstitue, identifie des céramiques, formule des hypothèses de datation et d’utilisation.
  • Année de création : 2010, nouvelle édition 2016
  • 250 m²
    6 modules – 3 ateliers
  • Langue : Français
  • Hauteur sous plafond : 2,5m
  • Aide sur place : 2 personnes
  • Volume de stockage des caisses : 2m²
  • Durée minimale de location conseillée : 1 mois
     

 

  • Les parcours « Enquête »

 

Des parcours peuvent être proposés aux visiteurs pour suivre au plus près une enquête archéologique.

Pour les groupes (avec animateur) :

– Les travaux d’une autoroute ont commencé et les différentes méthodes de prospection ont révélé des indices de sites archéologiques sur son tracé. Ces indices, issus de 3 sites archéologiques, sont remis aux visiteurs à leur arrivée dans l’exposition. Leur mission est de proposer, en s’appuyant sur les modules de l’exposition, une interprétation pour l’histoire de ces sites et déterminer si la fouille sera nécessaire.

Pour les visites libres :

– Un livret de visite peut être remis à chaque visiteur : il présente les informations clés de chaque étape de la recherche pour guider le visiteur à travers l’exposition.

 

  • Un partenariat INRAP dans les régions

(Institut National de Recherches Archéologiques et Préventives)

L’INRAP en tant que coproducteur de l’exposition propose un relais en régions :

– Possibilité d’adapter les vidéos de l’exposition au contexte local ou aux chantiers de découvertes régionales

– Proposition de rencontres avec des professionnels de l’archéologie de la région

– Mise à disposition de ressources : livrets métiers, dépliants de chantier, vidéos…

 

Contact : Nathalie Chevalier

05 57 85 51 38 / 07 82 21 50 63

n.chevalier@cap-sciences.net

L'exposition en images...

Ressources documentaires

Votre contact

Valentine Baldacchino
Responsable des expositions itinérantes
Contacter

Vous aimerez aussi...